logobourdeau

logobourgetdulac

logolachapelledumontduchat

logolamotteservolex

A VENIR

07
Mar
Salle Bellevarde
-
La Motte-Servolex
Date : 7 mars 2017, 19:30

04
Avr
Salle Bellevarde
-
La Motte-Servolex
Date : 4 avril 2017, 19:30

18
Mai
Bibliothèque des Deux Mondes
-
La Motte-Servolex
Date : 18 mai 2017, 19:30

01
Jui
Bibliothèque des Deux Mondes
-
La Motte-Servolex
Date : 1 juin 2017, 19:30

24
Jui
La Motte-Servolex
-
La Motte-Servolex
Date : 24 juin 2017, 08:00

AGENDA

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28

LIENS UTILES

la motte servolex 1LA MOTTE-SERVOLEX

Située en région « Auvergne, Rhône-Alpes, », dans le département de la Savoie, à 5 km de sa capitale Chambéry et 6 km du lac du Bourget, LA MOTTE-SERVOLEX, chef-lieu de canton, est la plus peuplée des huit communes qui le compose : Bourdeau, Le Bourget-du-Lac, la Chapelle-du Mont-du-Chat, Méry, Vogans, Le Viviers-du Lac et Drumettaz.

La Motte-Servolex a ravi le titre de chef-lieu de Canton au Bourget-du-Lac en 1860, lui permettant alors de devenir le siège de la justice de paix et d’accueillir une brigade de gendarmerie.

Avec ses 12000 habitants c’est la 4ème ville du département après Chambéry, Aix-Les-Bains et Albertville.

D’une superficie de 2985 hectares dont environ 1000 de forêts domaniale et privées, La Motte-Servolex et ses 14 hameaux s’étagent de 232m d’altitude dans la plaine alluviale de La Leysse à 1440 m au sommet de la Chaîne de l’Epine.

mairieLe climat y est clément grâce aux influences modératrices du lac mais les violents coups de vent du « Farou » qui dévalent de l’Epine peuvent se montrer spectaculaires et même dangereux.

Dans un passé récent la Commune était essentiellement agricole et forestière.

Actuellement 50 exploitants en font la 1ère commune agricole de Savoie.

C’est en 1992 que La Motte-Servolex se dote d’un Hôtel de Ville ; la mairie construite en 1858, devenue trop petite subit alors une belle extension. Une galerie vitrée relie maintenant le bâtiment moderne surmonté d’un campanile avec horloge, à l’ancienne mairie de façon fort harmonieuse.

eglise1992 : Construction d’une vaste bibliothèque « Des Deux Mondes », nom de la revue parisienne de F. BULOZ qui fut propriétaire du Château de Ronjoux en cette commune au XIX ème siècle.

1992 toujours, construction d’un espace culturel « La CONCIERGERIE », nom qui lui vient de l’emplacement sur lequel il a été construit. Jusqu’à cette date, c’est là que se trouvait la conciergerie du Lycée Professionnel privé Ste Anne, anciennement « Pensionnat des Frères ».

Commune importante, elle compte 4 groupes scolaires et une école maternelle au Tremblay, 2 Collèges « G.Sand et De Boigne », 2 Lycées techniques Professionnels : « REINACH et Ste ANNE et un C.F.A.I pour jeunes adultes.

Un nouvel E.H.P.A.D « Les Terrasses de Reinach », mis en service en 2014 a remplacé « La Pastorale » ancienne maison de retraite ; il est venu s’ajouter à l’E.H .P.A.D CROIX ROUGE déjà existant dénommé « L’ECLAIRCIE ».

Commune très active, les nombreuses associations proposent à ses habitants des activités culturelles, sportives … Depuis 1974, elle est jumelée avec une petite ville allemande MUNDELSHEIM près de Stuttgart .

Avec ses « 3 trois fleurs » au concours des villes et villages de France, elle privilégie au quotidien, la biodiversité et l’écologie pour l’entretien de ses espaces verts.

Ajoutons enfin qu’avec de nombreux commerces et centres commerciaux, une zone industrielle importante attenante à celle de Chambéry et le pool international de « Savoie-Technolac », la ville de La Motte-Servolex est essentiellement tournée vers l’avenir.fleurs

HISTOIRE

la motte servolex 2C’est au XVIIIème siècle que la paroisse de La Motte devint La Motte-Montfort quand le seigneur De Montfort de St Sulpice acheta en 1716, la baronnie aux confins de La Motte. En 1793, la paroisse est rattachée à celle de SERVOLEX est pris alors le nom de LA MOTTE-MONTFORT-SERVOLEX. En 1806, on simplifie pour « LA MOTTE-SERVOLEX ».

LA MOTTE doit son nom à la butte sur laquelle trônent un prieuré au XIIème siècle, démoli en 1925, puis l’actuelle Eglise ST Jean- Baptiste, ainsi que le château Pingon, demeure de Pierre- Augustin Camille Costa De Beauregard qui le vendit aux « Frères de la Doctrine Chrétienne », pour en faire le pensionnat STE Anne, de renommée internationale au XIXème siècle. C’est l’actuel Lycée technique privé Ste Anne.

SERVOLEX : deuxième partie du nom, dont la 1ère mention s’écrivait en 1100, CERVOLLAY, d’après M. le Curé Jacquier, puis Cervollex, était une paroisse incluse dans le territoire de La Motte-Montfort. Dédiée à ST Etienne, elle fut rattachée à celle de La Motte en 1794 ; son église fut alors vendue comme « bien national » et démolie vers 1805.

LA MOTTE-SERVOLEX : Ses Châteaux et ses personnages remarquables.

La commune conserve encore de nombreux châteaux privés datant de l’époque féodale et des seigneurs de cette époque.

Citons-en quelques-uns :

  • Ronjoux : acheté par François BULOZ directeur de la revue de presse parisienne « Des Deux Mondes » au XVIII ème y accueillit George SAND en 1861 ; celle-ci y écrivit son livre « Mademoiselle De La Quinine ».
  • Le château De Pingon situé à l’entrée de la ville fut acheté en 1841 par le Grand Séminaire de Chambéry qui s’y installa et y construisit une chapelle. En 1854 Mme la Comtesse De BUTTEY, née DE BOIGNE le racheta et y mourut en 1921 ; il resta dans la famille et fut vendu en 1976. C’est une propriété privée.
  • Le château de La Motte, plus connu sous le nom de château Reinach : fut tour à tour, la propriété des Barons De MONTFORT puis des Marquis Victor COSTA DE BEAUREGARD, syndic de la commune puis de son fils Pantaleon, député de Savoie, de 1813 à 1898. Racheté par le député Théodore REINACH qui y fit de nombreuses transformations, c’est depuis 1936, la propriété du Conseil Départemental de Savoie. Devenu centre médico- pédagogique, sanatorium, le domaine abrite actuellement le Lycée technique agricole REINACH.
  • Château de SERVOLEX : Au XVII ème siècle il entre dans l’histoire locale avec la famille DE VISSOT. Au début du XVIII ème et jusqu’en 1882, il appartint à la famille VIGNET. A la mort de son père, François- Xavier De VIGNET en hérite. Il épouse alors Melle Césarine DE LAMARTINE qui y mourut en 1824 âgée de 24 ans. Son frère, le célèbre poète Alphonse De Lamartine fera de nombreux séjours à Servolex s’enthousiasmant devant les sapins de l’Epine, la vallée chambérienne et bien entendu le LAC. Il rencontrera Mme DE WARENS aux Charmettes et fréquentera la noblesse locale.
    Le château appartiendra successivement à la famille BARRAL (1890), puis au Comte Léonide MARIN, précurseur de l’agronomie moderne, qui donna ainsi du travail aux pauvres de son époque. Actuellement c’est une propriété privée accueillant mariages et manifestations.
    Nous pourrions citer aussi, l’ancien Château de PINGON, devenu Lycée technique privé St Anne, celui de LA PEROUSE qui appartint au Baron De Noyer De Lescheraine époux de Melle Adèle De Boigne et maire de la Motte-Servolex de 1871 à 1881. Puis la Maison forte de La Catonnière, celle De La Salle, propriété des PACORET DE SAINT-BON dont l’un d’eux, LOUIS, fut Syndic de la commune en 1806….

Pour de plus amples connaissances, nous vous conseillons notre brochure « Richesses artistiques et architecturales du Canton de La Motte-Servolex », disponible à notre local à la maison des Associations de la ville.

logo